RESUME DU LIVRE

 

             L’hégémonie de la région Aquitaine sur le plan institutionnel (comités, clubs, licenciés, compétitions) et les résultats issus d’une enquête quantitative menée auprès des maires du littoral aquitain laissent croire que le surf est systématiquement présent dans les dynamiques d’identification territoriale. Toutefois, l’univers du surf n’est pas envisagé de la même manière par les municipalités. Les propriétés communales, les caractéristiques locales du surf et le travail politique des élus s’articulent pour donner des actions politiques originales. La malléabilité des représentations liées au surf et aux surfeurs est ainsi utilisée en fonction des intérêts politiques locaux.

             Or, plus qu’en faveur des pratiquants, c’est du côté des retombées économiques, médiatiques, touristiques et sociales que l’on peut saisir les actions des élus locaux du littoral aquitain. L’univers du surf se réduit presque, pour les municipalités repérées dans ce travail (Lacanau, Carcans, Hourtin, Seignosse, Hossegor, Capbreton, Anglet, Biarritz, Bidart, Guéthary, etc.), à une ressource politique propre à alimenter des intérêts qui n’encouragent pas spontanément la croissance et la rationalisation de la pratique ordinaire.

             Le temps de l’analyse se situe de la fin des années 1990 au milieu des années 2000. Aussi, privilégiant une perspective sociologique, cet ouvrage rompt avec le discours de la presse spécialisée dans le surf et appose un regard neuf sur ce sport en France, en particulier dans la manière dont les élus locaux le traitent.

 

 

 

SOMMAIRE

 

 

SOMMAIRE

INTRODUCTION                                                                                                                                                            

 

CHAPITRE 1 - UNE RÉGION DE SURF, DES COMMUNES LITTORALES : LES PROPRIÉTÉS COMMUNALES COMME PRINCIPE DE DIFFÉRENCIATION DES POLITIQUES MUNICIPALES                                                                       

    Les politiques municipales du surf : une homogénéité apparente          

    L’hégémonie du surf aquitain en France                                                                                                                    

    Démographie, typologie des logements, architecture et tourisme des villes de surf : le poids des propriétés communales dans la définition des politiques municipales                                                                                                                                                       

    Les représentations des élus locaux et les enjeux de l’univers du surf : des possibilités d’appropriation multiples     

 

CHAPITRE 2 - DES MYTHES HISTORIQUES QUI LAISSENT UNE VASTE MARGE DE JEU      

    La Polynésie et Hawaï : une filiation historique qui semble aller de soi                                                              

    Le stéréotype de « déviance sportive » et l’affirmation d’un « mode de vie » issus des années 1970                

    La valorisation de « l’esprit surf » par le secteur de l’économie marchande                                                       

 

CHAPITRE 3 - UNE STIGMATISATION INTÉRESSÉE : LES SURFEURS JETÉS À LA MER       

    Les représentations des maires : des surfeurs « jeunes », « indépendants » et « désorganisés »                     

    L’inorganisation de l’espace de la pratique à Seignosse comme mode de justification politique                   

    Un usage politique particulier des tensions sociales : Hossegor, la ville de surf sans surfeurs ?                     

 

CHAPITRE 4 - LES COMPÉTITIONS PROFESSIONNELLES ET LES FESTIVALS : DES MODALITÉS DE PRATIQUE DISTINCTIVES POUR L’IDENTIFICATION DES TERRITOIRES

    La « sportivisation », la « professionnalisation » et la médiatisation du surf : des processus préalables à l’engagement des municipalités           

    Les usages politiques du « surf spectacle »                                                                                                               

     « L’authenticité » comme stratégie d’identification : l’exploitation inédite à Biarritz d’une ressource unique            

 

CHAPITRE 5 - L’UTILISATION DU SECTEUR MARCHAND ET DES ASSOCIATIONS À CARACTÈRE « SOCIAL » : ENTRE ENTHOUSIASME ET MÉPRIS                                                                                                                                 

    L’espace économique de l’univers du surf : des dynamismes politiques variés                                                 

    Des espaces de résistance à l’économie du surf : « le surf social » et l’écologie                                               

 

CHAPITRE 6 - LE SURF, UN SIMPLE ENJEU POLITIQUE ?

    Des surfeurs estimés ou des choix politiques intéressés ?       

    « La » vague et « le » spot : des enjeux de l’identification territoriale aux conflits politiques                        

 

CONCLUSION                                                                                                                                                                 

SIGLES UTILISÉS                                                                                                                                                          

Où commander L’univers du surf et stratégies politiques en Aquitaine ?